Ecoute pendant ta navigation...

Les membres du groupe

  • Camille Saglio

    Camille SAGLIO J’ai commencé la musique à l’âge de douze ans, sans que personne ne m’y pousse, comme une évidence, un besoin. La guitare. Et le chant. Avançant dans la vie, comme dans ma pratique (...)

    Suite...

  • Matthieu Dufrene

    Matthieu DUFRENE Il débute l’apprentissage de l’accordéon à l’âge de 8 ans dans une école de musique du pays de Lorient, en Bretagne. Son parcours se poursuivra quelques années plus tard au (...)

    Suite...

  • Jonathan Albertier

    Jonathan ALBERTIER A six ans Jonathan Albertier commence l’apprentissage du solfège et de la trompette qu’il étudiera durant cinq années. Très tôt il découvre la percussion et acquiert à douze ans son (...)

    Suite...

  • Guillaume Chosson

    Guillaume CHOSSON Formé au violoncelle classique à l’Ecole Nationale de Musique de Villeurbanne et en musique actuelle au conservatoire de Lyon, Guillaume explore, à travers ses compositions et ses (...)

    Suite...

Accueil du site // Manafina



Parfois trio, parfois quatuor, Manafina surprend toujours par ses sonorités métissées et ses mélodies entraînantes.

Créé en 2007 à l’occasion du festival « Le monde aux Malins », en première partie de Lo’Jo, Manafina n’est au départ qu’un duo, une collaboration très riche entre Camille Saglio (guitare et chant) et Matthieu Dufrene (accordéon).

En 2008, Manafina croise la route de Jonathan Albertier, sur les rivages de la Loire et décide de continuer avec ce percussionniste hors pair. Gabriel Saglio, joueur de clarinette-basse et petit frère de Camille, se joint également à l’équipée de manière occasionnelle.

Manafina continue à se développer, le son du N’goni, joué par Camille est venu enrichir le répertoire et le violoncelle est arrivé avec Laurent Guitteau de 2010 à 2013, remplacé ensuite par Guillaume Chosson.

Désormais, les textes ne sont plus seulement des poèmes, la majorité est écrite par Camille et prône des valeurs telles que la liberté, la paix et dénoncent les ravages causés par la guerre, les migrations, l’exil forcé…

Depuis le départ, ce répertoire est chanté dans de nombreuses langues : français, arabe, bambara, hébreu, diola…

Mais les beaux discours sont moins éloquents que la réalité, alors venez vous faire une idée par vous-mêmes à l’un de nos concerts !....